BelleMont Cité Damnée

Forum de discussion de la Chronique de BelleMont - Mind Eye's Theater.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'aube des corbeaux

Aller en bas 
AuteurMessage
Mael

avatar

Messages : 68
Age : 26
Vrai nom : Mélina Gagné-Pelletier
Clan : Nosferatu
Origine : Montréal/Los Angeles

MessageSujet: L'aube des corbeaux   Dim 5 Fév - 17:53

Un peu avant l’aube, à cette heure calme entre la fermeture des bars et le levé du soleil, on pouvait retrouver Mael au cimetière voisin du théâtre. Appuyée nonchalamment contre un muret, une boîte à lunch en bandoulière sur son épaule, on la voyait à peine dans le tourbillon d’ailes noires que formaient la horde de corbeaux envahissant la rue. Le spectacle, bien qu’étrange aux premiers abords, s’expliquait lorsqu’on voyait sa main plonger dans son sac pour en ressortir de petites boulettes de steak cru qu’elle leur jetait avec amusement. La cacophonie de croassements qui en découlait aurait pu réveiller les morts si l’endroit n’était pas coincé entre l’église et l’école primaire, toutes deux inoccupés à cette heure-ci.

Mael pouvait donc se laisser à loisir entraîner par le plaisir du moment et discuter en paix avec ses amis à plumes. L’intelligence de ces bestioles avait de quoi la fasciner, surtout maintenant qu’elle pouvait communiquer avec eux. Elle avait alors découvert quelque chose d’encore plus surprenant que leur ruse si renommée et leur mémoire incroyable. Ce qui l’avait marqué le plus, c’était leur sens de la justice mêlé à leur égoïsme, leur amour de la vie solitaire mêlée à leur appartenance à un clan structuré. En fait, plus elle les côtoyait, plus elle avait l’impression qu’ils représentaient exactement la mentalité vampirique. Alors naturellement, elle s’était mise à leur demander conseil, et en échange, elle les nourrissait grassement.

Parfois même, elle leur présentait une photo et demandait si l’un n’était pas intéresser à suivre la personne en question, pour lui rapporter des renseignements. Après tout, un corbeau était un animal si commun dans la région qu’il n’y avait rien de plus discret pour la filature. Mais cette nuit-là, elle était venue uniquement pour la discussion, et on pouvait voir apparaître de temps à autre un rare sourire franc sur ses lèvres. En un an, elle avait eut le temps de se reconstruire. Un peu plus forte, un peu plus stable, un peu plus habile dans ce nouveau monde et ce nouveau rôle. Mais plus les fêtes approchaient, plus une vague d’anxiété venait prendre d’assaut son âme. Car évidement, Noël lui faisait penser à sa famille encore vivante, et donc à la différence entre leur monde mortel et son monde immortel.

Allait-elle mourir avant sa famille, tuée dans un combat entre Camarilla et Sabbat? Ou bien allait-elle les voir mourir et survivre bien des siècles plus tard? Des pensées assez agaçantes, car humaine elle avait toujours vécu au présent, sachant qu’à tout moment un gangster allait découvrir son jeu d’espion et lui claquer une balle dans le dos. Au gros maximum, son futur se résumait au mois prochain, et au-delà ce n’était rien de très important dans l’immédiat. Maintenant, elle avait des responsabilités et devait prévoir l’an prochain, voir même la décennie prochaine, si ce n’était pas le siècle prochain. Elle pouvait avoir l’éternité devant elle, tout comme elle pouvait n’avoir qu’une seule semaine. C’était étourdissant, et elle préférait ne pas y penser en placotant de tout et de rien avec ses compagnons ailés. Au moins, ils lui permettaient aussi d’oublier la perte de son premier confident…

(Libre de répondre à n'importe qui assez courageux pour lire ce message au complet! N'hésitez pas à aller déranger votre chère senechal pour n'importe quelle raison, ne serait-ce de taper une petite disuction bien tranquille et agréable!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Notepad" Grim



Messages : 18
Origine : Allemagne

MessageSujet: Re: L'aube des corbeaux   Jeu 9 Fév - 3:29

Grim poussa un soupir de fatigue. Il démabulait dans la ville depuis le début de la nuit. Sa nouvelle boss l'avait chargé de trouver un ennemi sniper qui avait attaqué ses collègues. Une tâche relativement difficile lorsque les collègues en question ne sont pas cabale de se rappeler du lieu de l'attaque. Tout ce que Grim savait, c'est qu'il s'agissait d'une petite ruelle décorée par un grand graffiti coloré. Dans une ville où le vandalisme et les combats de rues sont aussi courant que la neige, autant cherche une aiguille sur le dos d'un hérisson enragé.

Finalement, Grim s'arrêta dans une allée derrière l'église. Un graffiti à la forme et au sens insodable s'étalait sur le mur du batiment pieux. Les conteneurs de poubelles reversés et les sacs plastiques éventrés qui gisaient sur le sol indiquait qu'une bagarre avait eu lieu à cet endroit. Grim attrapa le balais accroché sur son dos, là où reposait habituellement son fusil, et commença à dégager du chemin la neige et les détritus. Lorsque le sol fut en grande partie dégagé, Grim jeta un bref regard aux alentours. Il était seul. Il ota d'abord son chapeau, puis détacha sa veste, déboutonna sa chemise et posa ses vêtements sur l'un des conteneurs. Ainsi torse nu, il s'allongea à plat ventre sur le goudron humide et commença à ramper lentement en avant.

Au bout de plusieurs minutes de cette activité peu digne, Grim trouva ce qu'il cherchait : un renfoncement de la taille de son doigt dans lequel était coincé un bout de métal. Il tâta le sol un peu plus loin et en découvrit deux autres identiques. Il attrapa un couteau caché dans sa botte et glissa la lame entre le goudron et le metal afin de le dégager et de le mettre dans sa poche. Puis il observa le positionnement et la directions des trois trous afin de déterminer la position d'origine du tireur. Grim parvint à déterminer de quel immeuble l'ennemi s'était placé mais il était difficile de savoir de quelle fenêtre précisément. Il regarda sa montre. L'aube approchait dangereusement. Il allait devoir remettre son investigation à une autre nuit. Grim se rhabilla et marcha vers son antre.


C'est alors que Grim senti un violent pincement dans sa poitrine. Sa gorge s'assècha, ses oreilles se mirent à bourdonner et sa vision devint distordue. Il se rendit compte qu'il n'avait pas bu une seule goutte de sang depuis son arrivée dans cette ville. Il entendit un grognement sourd et irrégulier et mis plusieurs secondes pour prendre conscience que ce bruit venait de sa propre gorge. Un chuchotement inintelligible vint effleurer ses oreilles. Bien que ses poumons ne fonctionnaient plus depuis longtemps, Grim eu l'impression de s'étouffer, ses bras devinrent lourd comme du plomb. Ses jambes se mirent à trembler incontrôlablement. Il s'écroula contre la façade d'un immeuble et frappa sa tête plusieurs fois sur le béton pour ne pas perdre conscience. La bête semblait déchirer ses entrailles pour sortir.

Calme toi calme toi calme toi calme toi calme toi...

Tentant d'échapper à l'emprise de la bête, il concentra son esprit sur la maintenance de son fusil et se mis à énumérer toutes les étapes dans sa tête.

Décharge le fusil, retire la lunette, dévisse la culasse...

Grim parvint à reprendre une respiration régulière, mais le chuchottement s'amplifia.

Insère la tige dans le canon, pousse là jusqu'à la crosse...

Ses membres cessèrent de trembler. Sa vision s'éclaircit. Les voix se mirent à hurler.

Trempe la culasse dans le solvant, essuye avec une serviette en papier...

La douleur dans sa poitrine disparut. La bête s'était calmée mais les hurlements continuaient. Trop effrayé pour faire un geste, Grim resta immobile. Un oiseau noir vint se poser sur sa jambe. Grim regarda devant lui et aperçu une marée de plumes noires. Il poussa un soupir de soulagement. Les voix qu'il pensait entendre n'étaient que le croassement des corbeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mael

avatar

Messages : 68
Age : 26
Vrai nom : Mélina Gagné-Pelletier
Clan : Nosferatu
Origine : Montréal/Los Angeles

MessageSujet: Re: L'aube des corbeaux   Jeu 9 Fév - 10:57

Elle avait épuisé sa réserve de viande crue et s’apprêtait à rejoindre le théâtre quand l’agitation d’une nouvelle discussion pris le groupe.
- Humain froid dans ruelle.
- Nous pouvoir manger?
- Humain froid bouger, nous ne pas pouvoir manger.
- Viande froide ne pas bouger et ne pas parler.
- Humaine-qui-sait-parler être humain froid, parler et bouger.
- Humain froid dans ruelle nous donner viande comme Humaine-qui-sait-parler?
- Nous aller voir.

Dans un concert de battement d’aile, les oiseaux prirent leur envole vers la ruelle, suivit de près par Mael. Elle avait vite appris que dans leur langage, un humain froid voulait dire un cadavre, et un cadavre qui bougeait voulait sûrement dire un vampire. L’un des siens ou un inconnu? Par réflexe, alors qu’elle avançait à grands pas hors du cimetière, elle tâta ses poches pour s’assurer de posséder le nécessaire à sa protection. On ne pouvait jamais être trop prudent, surtout depuis que les Sabbats recommençaient à rôder dans la ville.

Quand elle arriva dans la ruelle, son soulagement fut visible lorsqu’elle reconnu l’un des nouveaux arrivants de la semaine, le sniper muet au foulard bleu. Grim de son nom, si elle se souvenait bien. Il avait l’air dans un bien mauvais état, parcouru de tremblements et à moitié affaissé contre le mur. Alors qu’elle s’approchait pour lui demander ce qui n’allait pas, son regard croisa le sien. Elle reconnu entre mille la lueur dansant dans ses yeux, une lueur qui resterait à jamais gravé dans sa mémoire pour l’avoir déjà vu dans les prunelles de son ancien Shérif, un peu avant qu’il ne succombe à sa soif sanguinaire. Craignant un instant pour sa vie, elle resserra dans sa main ce qui lui servait de pieux, alors que de l’autre elle allait chercher dans sa boîte à lunch l’un des paquets de sang qu’elle trainait pour boire avec ses volatiles. D’un geste souple, elle le jeta au vampire comme un jette un morceau de viande à un lion comme distraction pour mieux s’enfuir. Le contenant en plastique mou s’enfonça légèrement dans la neige dans sa chute, et le choc léger fit danser à l’intérieur le liquide rouge et épais qu’il contenait. Elle n’avait pas pris le temps de couper la paille en son bout, mais une canine aiguisée allait être suffisante pour percer le plastique et libérer son contenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Notepad" Grim



Messages : 18
Origine : Allemagne

MessageSujet: Re: L'aube des corbeaux   Jeu 9 Fév - 14:42

Pris par un instinct sauvage, Grim se jeta sur le sac rouge et baissa son écharpe révélant ainsi son visage et l'absence de machoire inférieur. Il perça le sac avec sa canine et versa le sang maladroitement dans le trou de sa gorge. Froid mais suffisant pour satisfaire la bête. La moitié du liquide tomba dans la neige. Lorsque la poche fut vidée, Grim leva la tête. Son regard croisa les yeux d'une jeune femme qui se tenait debout devant lui. La Sénéchal. Il replaça son écharpe sur son visage et après un moment d'hésitation, commença à marcher lentement à reculons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mael

avatar

Messages : 68
Age : 26
Vrai nom : Mélina Gagné-Pelletier
Clan : Nosferatu
Origine : Montréal/Los Angeles

MessageSujet: Re: L'aube des corbeaux   Jeu 9 Fév - 15:20

Mael fut pris d’un haut le cœur et dû déployer un effort extraordinaire pour ne pas vomir à cette vision d’horreur. Oui, elle en avait vu des choses dégoûtantes dans sa vie, mais celle-là était particulièrement effroyable et inattendu. Elle eut tout juste le temps de détourner la tête, mais les bruits de déglutition et l’image à jamais rivée dans sa rétine continuèrent de lui retourner l’estomac. Quand enfin il remit son écharpe, elle put retrouver à peu près son calme pour se tourner à nouveau vers lui. Il avait une attitude assez défensive sur le coup, mais ce n’était pas étonnant avec la gueule qu’il avait, si on pouvait se permettre une telle expression dans son cas.
- Avant de partir, tu pourrais au moins dire merci.
Elle avait beau avoir un ton plein d’aplomb, sa voix était murmurante, comme maladive. Mais les premiers mots sortis, elle rattrapa bien vite son assurance, chassant la dérangeante image dans un recoin éloigné de son esprit.
- Je t’avais dit de venir me voir pour te nourrir, la prochaine fois penses-y avant de te mettre dans cet état. S’aurait pu être dangereux.
Elle fut tenter de rajouter une insulte sur sa stupidité ou son inconscience, mais se retint juste à temps. Par expérience, elle avait appris qu’un vampire était par définition quelqu’un de rancunier et de très sensible à la critique.

Puis, se désintéressant totalement de sa présence, elle posa les mains sur ses hanches en regardant d’un air découragé la tache de sang au sol. Les quelques corbeaux qui étaient resté en reniflaient l’odeur agréable de sang, mais finir par quitter les lieux en réalisant que la viande n’était pas au rendez-vous. C’était malin, comment allait-elle faire disparaître tout ça avant le levé du jour? Bon, la ramasser à la pelle, mais après en faire quoi? Rajouter de l’eau et mettre le tout au réfrigérateur pour faire des popsicle au sang? Un fou rire la parcouru et elle espéra qu’aucun vampire n’ait la capacité de lire dans ses pensées, ou sinon elle perdrait toute crédibilité pour le reste de sa longue et plus très véritable vie. Mais l’idée était plutôt bonne, à condition qu’elle garde cela pour elle. Bah, et puis, avec le temps, elle s’était habitué au sang congelé, alors pourquoi pas au sang glacé? Après un dernier regard vers Grim, elle tourna les talons sans un mot de plus, allant chercher au théâtre une pelle et un bac en plastique quelconque. Il lui restait encore quelques dizaines de minutes avant le lever du soleil, ce serait suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'aube des corbeaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'aube des corbeaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hamilton, Laurell K.] Merry Gentry - Tome 2: La Caresse de l'Aube
» Nigloland dans l'Aube
» [Blackman, Malorie] Le retour de l'aube
» Demain Dès L'Aube - Victor Hugo.
» [Lehane, Dennis] Un pays à l'aube

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BelleMont Cité Damnée :: Zones de RP :: Archives-
Sauter vers: